Préparer et entretenir sa pelouse pour l’hiver

Vous avez profité de votre gazon tout l’été, mais l’hiver approche doucement et vous vous posez certaines questions concernant votre gazon. Nous allons vous expliquer dans cet article ce qu’il se passe l’hiver pour votre pelouse, et quelles sont les bonnes pratiques à mettre en place pour l’aider à passer cette période de froid.


Dans cette section


Que se passe-t-il pour le gazon à l’arrivée de l’hiver ?

Nous sommes au milieu ou à la fin de l’automne, et au fil des jours, la lumière diminue et le climat se rafraîchit. La croissance du gazon commence donc à ralentir, et il devient ensuite brun. C’est ce qu’on appelle le phénomène de mise en dormance. De la même manière que pour se protéger des chaleurs importantes durant l’été, le gazon va adopter cette technique pour se protéger du froid. La nature est bien faite !

Un gazon en dormance n’est donc pas un gazon mort, mais un gazon qui survit en conservant ses nutriments et son eau pour ses racines.

Cependant, malgré son autoprotection, il arrive que le gazon soit sérieusement mis à l’épreuve en raison de différents facteurs, que nous allons vous expliquer.

Le gel

Comme expliqué dans cet article, le gel peut brûler des plaques de gazon. Cela n’est pas visible durant l’hiver, mais si des plaques brunes persistent au printemps, il y a de fortes chances que ce soit de la pelouse tuée par le gel.

Le sel

Le sel utilisé pour faire déneiger et dégivrer les routes peut parfois atteindre les bords d’un terrain. Le sel absorbant toute l’humidité, la pelouse située à ces endroits va fortement s’assécher.

Pour éviter ce problème, vous pouvez placer des piquets pour délimiter votre pelouse à ses extrémités. Ainsi, malgré la neige, les limites de votre terrain seront visibles et cela vous épargnera des dommages !

La neige

La neige offre une couche protectrice naturelle au gazon, en le permettant de rester hydraté durant l’hiver. Mais lorsqu’elle fond, si le sol est trop compact, cela peut engendrer des plaques de moisissure sur la pelouse (que l’on reconnaît par leur couleur grisâtre, brunâtre ou rose). Heureusement, lorsque la pelouse sort de sa dormance, les moisissures s’en vont d’elles-mêmes.

Une aération du terrain à chaque année permet d’éviter ce problème, en permettant un meilleur drainage de l’eau.

La sécheresse hivernale

A l’inverse, quand l’hiver est sec et qu’il n’y a pas ou peu de neige, le gazon n’est plus hydraté et il devient sec.


Que faire pour préparer ma pelouse à l’hiver ?

Tondre son gazon au bon moment et à la bonne hauteur

Il est très important de toujours tondre sa pelouse avant la première neige ou le premier gel. Comme elle se met en dormance à ces occasions, venir la tondre après pourrait sérieusement l’endommager.

La hauteur de tonte idéale est située entre 3 et 4 pouces avant l’hiver. Il ne faut pas effectuer une tonte plus courte : le gazon a besoin de sa longueur pour se protéger du froid et se mettre en dormance correctement.

Après la dernière tonte, pensez à entretenir votre tondeuse. Elle a travaillé fort pendant l’été, alors il est bénéfique de lui apporter quelques soins. Assurez-vous de la vider du gazon restant et de l’essence restante. Vous pouvez aussi affûter sa lame. Entreposez-là dans un endroit bien au sec, et elle sera d’attaque pour l’année suivante !

Ramasser les feuilles mortes

Si un nombre important de feuilles est au sol à la fin de l’automne, il est conseillé de les ramasser à ce moment-là. Si ce n’est que quelques feuilles, ce n’est pas la peine.




Vous n’avez pas trouvé de réponse satisfaisante à vos questions ? N’hésitez pas à nous écrire à [email protected]. Il nous fera plaisir de vous aider !